La préparation des athlètes

Rubrique : Le Déroulement

Tout d’abord, comment étaient repérés les futurs participants ? Tout se passe dans la palestre (du grec palè qui signifie lutte), qui est un endroit à ciel ouvert où toutes les disciplines sportives sont exercées. Le pédotribe (Entraîneur des athlètes à la palestre et au gymnase) se charge de repérer les éventuels nouveaux athlètes. Le pédotribe est une personne ayant de réelles connaissances en matière de sport, néanmoins il s’y connaît dans d’autres domaines telles que la médecine et les règles de bonne hygiène. En clair, il est le maître de la palestre. C’est lui qui donne cours et apprend aux athlètes.

entrainement-jeux-olympique

La préparation physique était assez importante et difficile. Dès le début de la journée, le cours commençait. Les premiers exercices sont tout d’abord un échauffement long et dur, suivi d’assouplissement. Durant cela, l’athlète fait quelques exercices comme courir talon fesse, relever les genoux toujours en courant … A noter que dans les sports actuels, cela se pratique toujours avant un entraînement ou une compétition (on appelle cela les gammes). Une fois l’échauffement terminé, place à l’entraînement qui n’est pas des plus faciles ! Au rendez-vous, on trouve du javelot, du disque, de la longueur, de la lutte, … Tout cela a pour but de former les muscles, de fortifier les épaules et d’augmenter la force des doigts et des orteils. On constate que les athlètes ne pratiquent pas une seule et unique discipline. A cette époque, on considérait que pour qu’un athlète soit équilibré, il devait pratiquer toutes sortes d’exercices.

Il arrive un moment où l’athlète ne fréquente plus la palestre. Il fréquente le gymnase qui est un lieu où règne bien entendu le sport mais aussi d’autres activités plus intellectuelles comme la philosophie et la médecine. Tout cela dans le but de devenir éphèbes[1] mais cela est principalement réservé à une élite riche et talentueuse.

Certes, la préparation des athlètes est importante, mais il ne faut surtout pas oublier un des autres acteurs du stade : le juge. Ce dernier doit en effet être capable de juger impartialement les athlètes. Ils étaient recrutés dans les grandes familles éléennes et se réunissaient dix mois avant le début des Jeux pour suivre un entraînement/test pour départager les meilleurs. Seulement 10 d’entre eux pouvaient être choisis (maximum)

[1] Ephèbe vient du grec ancien « êbê » qui signifie la jeunesse. Un éphèbe est un jeune homme (entre 18 et 20 ans) qui est soumis à l’éphébie, c’est-à-dire qu’il devait suivre un système civique et militaire durant deux semaines.